Rechercher
  • Saliha Sidi Said

Comment travailler sur la confiance en soi?

Dernière mise à jour : 14 déc. 2021




Définition:

La confiance en soi, c'est bien se connaitre et avoir foi en ses compétences, ses qualités et son potentiel. C'est un des thèmes majeurs en coaching. Comment reprendre confiance en soi, me demande t-on? La bonne nouvelle, c'est que si la confiance en soi ne s'est pas suffisamment développée enfant, rien n'est perdu. Il est encore temps d'y travailler pour la faire grandir. Alors, vous me direz, mais comment fait-on? En fait, la confiance en soi est un apprentissage fait de:

apprentissage de connaissances

capacités

compétences


Les ingredients de la confiance en soi:

Pour rentrer dans le vif du sujet, la confiance en soi, c'est la colonne vertébrale de qui vous êtes. Cette colonne vertébrale, pour qu'elle vous soutienne, il faut:

  • de l'amour de soi: capacité à s'aimer, à s'accepter comme on est avec nos qualités et nos défauts, à pardonner nos erreurs, à être indulgent avec soi même.

  • de l'estime de soi: ce qu'on pense de soi est en lien direct avec nos valeurs, l'opinion qu'on a de nous-même. L'estime de soi vous donne la permission d'agir. Elle vous permet de bouger le curseur, à la hausse ou à la baisse de votre jugement propre. L’estime de soi est aussi influencée par l’environnement dans lequel vous évoluez. Quand on manque d'estime de soi, on n’est pas en accord avec nos valeurs et notre identité. Cela entraine de l’auto-jugement, de la dévalorisation, et donne de l’importance au regard de l’autre.

  • de l'affirmation de soi : c’est l’assertivité. c’est la manière dont on interagit avec les autres, en ayant conscience ou pas de ses qualités relationnelles. C'est la capacité à s'exprimer et à être totalement aligné avec ses besoins et ses valeurs sans empiéter sur ceux des autres. Le manque d'affirmation de soi va déformer la manière dont on va agir avec les autres. Alors, les relations seront vues au travers d'un système de filtres: filtre de l’attaque, filtre de l’évitement ou de la manipulation. Ces filtres sont là pour vous protéger mais ils ont des effets néfastes sur les relations qu'on établit avec les autres. Dans ce cas là, l’estime de soi est conditionnée par le regard de l’autre.

Les ennemis de la confiance en soi :

  • Les peurs : on les traverse et on les fait taire. quand on n’a pas appris à les traverser, on finit même par les nourrir. Soit on les évite et on répond à nos besoins, soit on les traverse et on se respecte.

  • Les croyances : les croyances limitantes ne nous permettent pas d’avancer. Alors, on les assouplie.

Les amis de la confiance en soi :

  • Cultiver le droit à l’erreur, à l’expérimentation. Par exemple, quand on apprend à faire du vélo, les premières fois, on tombe. On se relève et on recommence jusqu'à ce qu'on y arrive.

  • Fixer des limites, apprendre à dire non. On n’arrête de faire tout pour les autres et rien pour soi.

  • Pratiquer la curiosité : quand quelqu’un nous fait des critiques, on se pose la question : est-ce que je me reconnais dans ce que cette personne dit de moi ? Chacun a le droit de penser ce qu’il veut mais je dis stop si cela ne me correspond pas.

  • Tenir un carnet des réussites : chaque jour, noter un élément dont vous êtes fier, que vous avez réussi à faire. Il peut s'agir de quelque chose que vous avez fait aussi petit soit il. Pour vous aider à démarrer, commencer par répondre à une première question: ce dont vous avez accompli enfant, adolescent, adulte, l’année dernière, le mois dernier, la semaine dernière, hier. Cela, pendant 21 jours et par la suite, le relire régulièrement.




3 vues

Posts récents

Voir tout